Tout Sur La Cyber

custom-image head

Étude : la cybersécurité dans les collectivités de – de 25 000 habitants

gargouille au dessus d'une ville

Point sur la cybersécurité dans les collectivités

Dans un environnement marqué par une intensification et une sophistication croissante de la menace, ainsi que par la nécessité impérieuse de se transformer numériquement, la sécurisation des systèmes informatiques constitue plus que jamais un défi majeur pour les collectivités, régulièrement prises pour cible par des attaquants

Qu’il s’agisse de communes, de communautés de communes, de conseils départementaux ou régionaux, aucune entité collective n’est désormais à l’abri des menaces cybernétiques, pouvant entraîner des conséquences graves, telles que l’interruption prolongée des services ou la fuite de données, tant pour l’entité elle-même que pour ses parties prenantes, telles que les administrés, d’autres administrations ou l’État.

L’impact de ces incidents est considérable, proportionnellement à la taille de leur public cible. En 2022, alors que Cybermalveillance.gouv.fr a apporté son assistance à une entreprise, pas moins de 34 collectivités ont été confrontées à des situations similaires de manière proportionnelle.

Malgré une multiplication des attaques, la question centrale demeure : quel est véritablement le niveau de protection cybernétique qu’elles mettent en œuvre ? Quel montant budgétaire leur est consacré ? Quels dispositifs ont-elles instaurés ? Quels sont les obstacles actuels qui les empêchent de renforcer leur sécurité ? Et quelles sont leurs attentes spécifiques en matière de cybersécurité

En 2023, Cybermalveillance.gouv.fr a réalisé une enquête ciblée en direction des collectivités de moins de 25 000 habitants, englobant ainsi 99 % des communes françaises. L’objectif de cette étude était d’améliorer la compréhension du niveau de protection cyber au sein de ces structures, de repérer les principaux obstacles rencontrés dans ce domaine, et de saisir les attentes spécifiques des collectivités en matière de cybersécurité

cybersécurité dans les collectivités : les chiffres

  1. Un pourcentage significatif de 78 % des communes a bénéficié d’au moins une session de sensibilisation au cours des 12 derniers mois. Cependant, malgré cette sensibilisation, une collectivité sur deux estime être exposée aux menaces.
  2. Une constatation préoccupante, avec 75 % des élus et agents déclarant allouer un budget inférieur à 2 000 € pour la cybersécurité, mettant en évidence des ressources financières limitées dans ce domaine crucial.
  3. Un constat inquiétant également révélé par l’étude : 62 % des élus et des agents utilisent des équipements personnels dans le cadre de leurs activités professionnelles, soulignant ainsi un risque potentiel lié à l’utilisation d’outils non sécurisés.En outre, 64 % des élus et agents plébiscitent la sensibilisation comme une priorité essentielle, soulignant ainsi la demande croissante en matière de formation et de conscientisation face aux enjeux de cybersécurité.

    En outre, 64 % des élus et agents plébiscitent la sensibilisation comme une priorité essentielle, soulignant ainsi la demande croissante en matière de formation et de conscientisation face aux enjeux de cybersécurité.

 Consultez ci-dessous l’étude ainsi qu’à leur analyse approfondie : 231120_Etude_Se╠ücurite╠üNume╠ürique_Collectivite╠üs.pdf

Pour en savoir plus :

Tous les articles pour la cybersécurité des Pro

Plus d'articles :

Pédocriminels la traque un documentaire Arte TV

Pédocriminels, la traque : un doc Arte TV 

Internet a entraîné l’expansion du fléau majeur qu’est la pédopornographie Ce documentaire Arte est le fruit de 4 ans d’enquêtes sur 8 pays auprès des organisations qui luttent pour la sécurité des enfants

un pirate informatique réalise une attaque de spoofing en cybersécurité

Le Spoofing : le définir et s’en protéger

Le terme « spoofing » en cybersécurité fait référence à une technique utilisée par les pirates informatiques pour tromper les systèmes informatiques, en leur faisant croire qu’ils proviennent d’une source légitime alors qu’en réalité, ils sont falsifiés