Tout Sur La Cyber

custom-image head

Focus sur l’arnaque sexuelle à la webcam : un procès hors norme se tient à Paris !

custom-image

Le procès en cours de 2 jeunes cyber pirates nous donnent l’occasion de revenir sur un phénomène encore trop peu connu celui de l’arnaque et du chantage sexuel à la webcam.

Les premiers à ouvrir la brèche de ce type d’arnaques en ligne ont été les brouteurs. Avec le développement  de la cybercriminalité, on passe à un stade supérieur comme nous le montre cette affaire :

2 jeunes hackers sont poursuivis pour extorsion et tentative, accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données et blanchiment en bande organisée. On parle d’un dossier qui concernerait plus de 20 000 personnes

Qu’on t’il fait ?

Grace à un logiciel malveillant (Varenyky) les 2 pirates sont soupçonnés d’avoir pris  le contrôle de plusieurs milliers de caméras d’ordinateurs à distance grâce à un virus en 2019.

Comment on t’il fait ?

Le malware a été envoyé via un email invitant à régler une facture en urgence. Ce mail  a été envoyé sur des milliers d’adresses mails récupérées et payées sur le darknet.

La suite est assez simple mais néanmoins terrifiantes  l’envoi d’un mail de rançon en menaçant les victimes de diffusion d’images compromettantes à leur contact. (On parle de personnes regardant des films pornographiques sans ce douter un instant que leur webcam enregistre leurs activées a distance).

Une arnaque à  1,3 millions ?

C’est en tout cas la somme trouvé en Bitcoin par les enquêteurs sur les comptes privées appartenant aux 2 hackers. Cette crytomonnaie sera ensuite transformé en espèces via un bureau de change basé en Ukraine.

Que nous apprends cette affaire ?

Peu de victimes osent encore porter plainte. 1300 seulement ont décidé de porter plainte dans ce dossier. Vu les sommes récoltées : beaucoup  aurait payé mais n’aurait pas porté plainte par honte.

L’arnaque reposant aussi sur le bluff  et la peur de révélation d’information à caractère privée.

Les cybercriminels agissant à distance perde le ressenti face à leurs victimes

« Je n’aurais jamais imaginé que ça pouvait affecter la vie personnelle des gens », a assuré un des deux cyber pirates, après avoir écouté le témoignage des victimes. »

La 13e chambre correctionnelle de Paris rendra prochainement son verdict dans cette affaire en attendant nous vous proposons nos 3 conseils pour :

Protéger votre webcam

1/  Avoir un appareil à jour

2/ Utiliser un cache (nous parait être la meilleure option pour une sécurité optimale)

3/ Surveiller les voyants lumineux vous signalant l’activation de votre webcam

Rappel : toujours se méfier des mails suspicieux en développant sa conscience numérique. Toute demande de paiement ou d’identifications en ligne doivent faire l’objet d’une attention toutes particulières (ne pas ouvrir de pièce jointe dont on ne connait pas l’expéditeur par exemple).

MAJ 07/11/2023 – 3 ans de prison avec sursis

La présidente de la 13e chambre du tribunal correctionnel vient de rendre son verdict dans cette affaire : Trois ans de prison dont deux assortis d’un sursis probatoire. Ils exécuteront la période de prison ferme sous bracelet électronique.

Pour un en savoir plus :

Vous êtes victimes d’un chantage à la webcam ou à l’ordinateur prétendus piratés, retrouvez tous les conseils :

https://www.cybermalveillance.gouv.fr/tous-nos-contenus/fiches-reflexes/chantage-a-lordinateur-ou-a-la-webcam-pretendus-pirates

Signaler une arnaque sur internet

https://www.ssi.gouv.fr/en-cas-dincident/

Plus d'articles :

Pédocriminels la traque un documentaire Arte TV

Pédocriminels, la traque : un doc Arte TV 

Internet a entraîné l’expansion du fléau majeur qu’est la pédopornographie Ce documentaire Arte est le fruit de 4 ans d’enquêtes sur 8 pays auprès des organisations qui luttent pour la sécurité des enfants

un pirate informatique réalise une attaque de spoofing en cybersécurité

Le Spoofing : le définir et s’en protéger

Le terme « spoofing » en cybersécurité fait référence à une technique utilisée par les pirates informatiques pour tromper les systèmes informatiques, en leur faisant croire qu’ils proviennent d’une source légitime alors qu’en réalité, ils sont falsifiés